• Home  / 
  • Divers
  •  /  Comment mettre un terme définitif à ses hémorroïdes externes ?

Comment mettre un terme définitif à ses hémorroïdes externes ?

26 février 2017

Quand on souffre d’hémorroïdes, on est prêt à tout pour s’en débarrasser définitivement. Entre les traitements qui se disent miraculeux et les sources aux pouvoirs magiques, rien n’y fait. Pourquoi ? Pour la simple raison que vous passez à côté de l’essentiel.


Ce n’est pas parce qu’on vous a recommandé tel ou tel traitement que ça va surement marcher. En fait, pour s’en débarrasser une fois pour toute, il faut combiner plusieurs techniques et vous allez voir que c’est tout simple.

Pour commencer, sachez qu’il existe deux types d’hémorroïdes, internes et externes. Si les hémorroïdes internes font mal mais ne se montrent pas, les externes sont plus délicats à gérer.

Déjà que ce n’est pas joli à voir et surtout pour la gêne que ça occasionne même au simple fait de s’assoir sur une chaise.

En voici quelques conseils pour s’en débarrasser une fois pour toute !

L’hygiène de vie !


Si vous voulez que ça s’en va, il faut impérativement changer quelque chose dans son quotidien, à commencer par ce qui a provoqué cette inflammation !

On ne peut pas changer ses gênes mais on peut changer ses habitudes !

En voici une règle d’or. Les hémorroïdes ayant surtout une composante génétique, ça reste toutefois gérable. Il ne faut pas se décourager et maudire son patrimoine génétique. Sachez que tout le monde peut en développer même si personne dans la famille n’en a.

Je change de style vestimentaire !


Pour ceux ou celles qui aiment les vêtements serrés, commencez à apprécier la douceur des matières naturelles et l’élégance d’une garde-robe ample. Vous n’êtes pas obligé de porter des jeans pour être à la mode. Les pantalons en coton ou les jupes sont très à la mode aussi.

Pour les femmes, la lingerie fine en dentelle doit rester pour les occasions spéciales. N’en portez pas toute la soirée et filez vite vous changer dans les toilettes avant de montrer vos atouts. De plus, c’est tellement agréable d’avoir des dessous qui absorbent la sueur quand vous dansez.

 

Je me mets au régime !


Si vous avez un petit surpoids, il vaut mieux s’en débarrasser. Rien n’est plus néfaste aux hémorroïdes externes que la pression exercée par vos kilos en plus dessus.

Mais, régime ne rime pas toujours avec perte de poids ! On parle surtout du régime alimentaire qu’il faut suivre pour ne plus jamais les voir apparaitre. En effet, il faut BEAUCOUP de fibres et MOINS d’épices.

Evitez de manger trop indien ou chinois. Préférez la nourriture faite chez vous avec des produits naturels et surtout, mangez autant de salades que vous le pouvez.

Autre chose et pas des moindres, LE CAFE ! Cet excitant qui nous donne un petit coup d’énergie pendant la journée est néfaste pour nos hémorroïdes. Prenez un jus d’orange à la place et vous verrez quel effet cela vous fera.

L’alcool aussi est à éviter au maximum, ainsi que le tabac et tout ce qui est addictif. Toutes ces « drogues douces » ne feront d’aggraver le problème.

Du lubrifiant encore et encore…

Pendant les poussées hémorroïdaires, il n’est bien sur pas question de faire des galipettes par la cave arrière à cause de la douleur. Par contre, quand on n’en souffre pas, on a tendance à avoir peur que ça ne revienne.

La solution est pourtant simple ! Il ne faut pas pousser le bouchon trop loin et il faut user de beaucoup de lubrifiant ! A consommer sans modération !

Des toilettes orientales…

Savez-vous qu’au moyen orient les toilettes sont toutes équipées d’un semblant de douchette pour l’anus ? C’est parce qu’on se lave les fesses à chaque fois qu’on fait la grosse commission et pas juste sous la douche ou au papier toilette.

Si vous adoptez cette méthode, vous aurez un anus propre tout le temps et vous ne risquerez plus jamais de choper des infections ou d’aggraver le problème des hémorroïdes.

Une petite alternative : les lingettes humides. Utilisez des lingettes humides non parfumées et sans alcools afin de rester propre et de ne pas trop irriter la peau dans cette région.

De l’eau !

Il faut en boire beaucoup ! Si vous pouvez boire 3 litres par jour, ce serait vraiment super. Cela facilite le transit et hydrate votre peau ainsi que les veines hémorroïdaires leur offrant un surplus d’élasticité.

Vous pouvez trouver ces conseils et plus encore dans les recommandations de Sophie Joly.

Les traitements naturels !

Parfois, les médicaments ne suffisent plus à nous en débarrasser de ces hémorroïdes et on a même l’impression que cela aggrave le problème avec ces allergies, interactions et tout…

Il faudrait peut-être commencer à faire confiance à la nature. Après tout, elle noua a donné la vie, elle peut bien nous la rendre meilleure !

Les bains de siège !

C’est la solution la plus ancestrale contre plusieurs problèmes comme les hémorroïdes ou encore les mycoses vaginales. Cette technique consiste à s’accroupir sur une bassine pleine d’eau et de n’y mettre que la partie postérieure du corps en épargnant les jambes.

C’est comme s’assoir sur le pot quand on était petit.  La petite différence c’est qu’il doit y avoir assez d’eau dans la bassine pour couvrir les fesses. Il faut que l’eau arrive jusqu’à l’anus.

La température de l’eau est un sujet à controverse. Ceci dit, l’eau qu’elle soit chaude ou froide apporte du bien et soulage les douleurs et démangeaisons. Alors, vous pouvez choisir la température qui vous convient. Tout est bon !

Les plantes !


Que ce soit en cataplasme, infusion ou dans le bain de siège, il existe plusieurs plantes qui guérissent, préviennent et éliminent les hémorroïdes externes. Les plus connues étant l’aloès vera et les écorces de chaine séchées.

Pour la première, il suffit de s’enduire l’anus avec une crème à base d’aloès vera ou de l’utiliser à l’état brut. Ça a des propriétés anti-inflammatoires et apaisantes. De plus, elle augmente l’élasticité de la peau et prévient la réapparition des hémorroïdes.

Pour l’écorce de chaine, il suffit d’infuser et d’en mettre dans le bain de siège. C’est un ingrédient utilisé depuis des siècles pour cette fin.

Il y a aussi la camomille, le calendula, le marronnier d’Inde et la liste est encore longue.

Un médicament dans votre cuisine !

Vous ne vous en doutez pas, mais vous avez peut-être une solution dans votre cuisine : Le bicarbonate de soude.

Quand vous n’en pouvez plus avec les démangeaisons, faites un bain de siège et mettez-y un sachet de bicarbonate de soude ou tout simplement une cuillère à soupe. Cet ingrédient a des propriétés apaisantes et surtout antibactériennes.

Click here to add a comment

Leave a comment: